L’Ecole des Femmes

Comédie -Ballet lyrique

L’ECOLE DES FEMMES
DE MOLIERE

JEUDI 14 MAI 2020
GARE DU MIDI . 20H30
Durée : 1h40

Metteur en scène : Nicolas Rigas
Création Lumière : Jessy Piedfort
Direction Musicale : Jacques Gandard
Costume et Décors : Théâtre du Petit Monde
Diffusion : Philippe Branet

Production : THEATRE DU PETIT MONDE ROLAND PILAIN

Avec : Nicolas Rigas ( Révélation Coup de Cœur du Figaro), Martin Loizillon (Révélation César 2016), Amélie Tatti, Antonine Bacquet, Romain Canonne, Jean Adrien, Salvaore Ingoglia

Arnolphe, riche bourgeois, n’a qu’une hantise : se marier à une femme qui le fasse cocu. Pour remédier à cela, il a élevé à l’écart du monde et dans l’ignorance la plus totale une jeune demoiselle, de plus de vingt ans sa cadette, dans l’espoir d’en faire une épouse « modèle ». Mais les plans de notre homme ne se déroulent pas comme prévu, et lorsque l’Amour, sous les traits d’un jeune amant, frappe le cœur d’Agnès, Arnolphe découvre à ses dépens « que jamais, par la force, on entra dans un cœur ».

“L’École des Femmes est bien évidemment une comédie mais comme dans Le Misanthrope ou Dom Juan, la trame, le fil conducteur de l’intrigue est tragique : Arnolphe ne sait pas aimer, ne sait pas se faire aimer et n’est pas aimé. Et c’est ce « mélange des genres » auquel Molière se confronte qui me touche plus particulièrement. C’est tout naturellement que j’ai associé à cette œuvre l’opéra d’Offenbach : Les Contes d’Hoffmann. J’ai retrouvé chez l’Arnolphe de Molière les traits des diables d’Offenbach avec leur amour jaloux et destructeur.” (Nicolas Rigas)

REG’ART
“Le texte est là comme à son origine mais des cascades dans la tradition des arts martiaux, des parties chantées apportent des notes supplémentaires au propos de Molière(…) On a bien du Molière mais revisité dans un esprit qui n’aurait pas offensé l’auteur.”
WEB THEATRE
“La musique n’est pas un contre point mais fait vraiment partie de la respiration du spectacle. Les domestiques sont joués par deux excellents acrobates qui font la joie des spectateurs. Rarement ces rôles furent aussi bien traités, cabrioles et farces reprennent la tradition du théâtre de tréteaux et de foire des débuts de Molière. Une vraie réussite !”

Photos

 

 

 

 

 

 

Voir nos autres spectacles